Doctorats internationaux

doctorant
 

Objectif : renforcer l’expertise de la nouvelle génération de chercheurs par l’ouverture internationale des études doctorales.

Grade universitaire parmi les plus emblématiques, le doctorat associe étroitement formation et recherche de très haut niveau. Avec l’objectif de renforcer des collaborations internationales privilégiées et d’accroître l’expertise de la nouvelle génération de chercheurs, l’Initiative d’Excellence de l’université de Bordeaux s’engage activement à promouvoir l’ouverture internationale des études doctorales au travers du programme Doctorat International. Le programme s’adresse aux 9 écoles doctorales de Bordeaux et accompagne les projets d’internationalisation de doctorants prometteurs que ce soit par le financement de supports doctoraux ou de la mobilité des doctorants.

VOLET 1 : Soutien à la mobilité sortante des doctorants du site

Ce volet s'adresse aux doctorants inscrits dans l'une des 9 écoles doctorales de Bordeaux souhaitant proposer un projet de mobilité internationale dans le cadre de leur parcours doctoral. Les projets se limitant à la conduite d’études de terrain, de recherches bibliographiques ou à la phase finale de rédaction de la thèse, ainsi que les mobilités "retour" vers le pays d'origine du doctorant ne sont pas éligibles.

Eligibilité du candidat :

Etre régulièrement inscrit en doctorat dans une des écoles doctorales de Bordeaux (au moment du dépôt de la candidature et durant la mobilité)

Attester d’un financement principal (salaire) couvrant la durée totale du doctorat

Modalité de soutien : bourse de mobilité de 3 à 9 mois

Calendrier prévisionnel :

  • Décembre: ouverture de l'appel
  • Février : fermeture du registre
  • Mai : publication des résultats
  • Juillet : démarrage des mobilités
Candidater

(Registre actuellement fermé)

Volet 2 : Thèses en partenariat international sur destinations ciblées

Ce volet s'adresse aux directeurs de thèse des 9 écoles doctorales de Bordeaux souhaitant proposer des projets de thèse s'inscrivant dans le cadre d'une coopération internationale (cotutelle ou codirection) en partenariat avec l'une des destinations ciblées (Liste 2018).

Eligibilité :

La demande doit être portée par un directeur de thèse d'une des 9 écoles doctorales de Bordeaux habilité à la date de dépôt et codirigée par un chercheur rattaché à un programme doctoral dans l’université partenaire disposant des autorisations requises pour diriger une thèse conformément à la règlementation locale.

Un porteur ne peut figurer dans plusieurs dossiers de candidatures, même en qualité de codirecteur ou co-encadrant.

Un porteur ayant déjà obtenu un financement dans le cadre d’un précédent appel ne peut recandidater sur la durée de la thèse dont il bénéficie déjà.

Modalité de soutien : contrat doctoral de 36 mois

Co-financement : Le partenaire international est invité à soutenir une seconde thèse à moyen terme dans la même discipline ou toute autre discipline.


Calendrier prévisionnel :

  • Décembre: ouverture de l'appel
  • Février : fermeture du registre de candidature
  • Avril : pré-sélection des sujets
  • Mai-juillet : campagnes de recrutement des candidats par les écoles doctorales sur proposition des directeurs de thèse
  • Septembre-décembre: inscription du candidat au programme doctoral de Bordeaux (et du partenaire en cas de cotutelle) et signature du contrat doctoral. 
Candidater

(Registre actuellement fermé)

Contact

Collège des Ecoles Doctorales

Pôle RIPI / Direction des relations internationales

Laurie François

Chargée de programme

Tel : 05 40 00 24 65

Mail




 
Près de 170 projets soutenus 1 doctorant sur 3 de nationalité étrangère    
91 partenaires académiques internationaux  Parmi les contrats doctoraux, 60% des projets sont sanctionnés par un double-diplôme (cotutelles de thèse)       
Julie Jezequel, doctorante Campagne doctorat International 2012, sous la direction de Laurent Groc, Institut Interdisciplinaire de NeurosciencesMélina Abdou - © Sébastien Ortola

J’ai intégré l’université de Bordeaux en licence Biologie des organismes et des écosystèmes. Dès lors, une passion pour l’étude du fonctionnement des milieux aquatiques a animé mes choix en termes d’options puis de master. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que j'ai suivi le master Erasmus Mundus Science in Marine Environment and Ressources (MER) qui m'a permis de rencontrer de formidables personnes en m’ouvrant à l’international et en m'offrant l’opportunité de découvrir le fonctionnement
académique d’autres pays comme l’Espagne, et l’Angleterre. Actuellement en doctorat de géochimie et écotoxicologie dans le cadre d’un projet européen, à l’université de Bordeaux, j’ai de nouveau cette chance de pouvoir échanger avec des collègues internationaux. Grâce à un financement de l’IdEx Bordeaux, je suis en mobilité dans une équipe espagnole à l’université du Pays Basque. Cette expérience a renforcé l’internationalisation de mon doctorat et m’a ouvert des portes pour de futures collaborations à l’étranger. En effet, je prévois de faire un post-doctorat dans un laboratoire travaillant sur des thématiques proches de celles abordées durant ma thèse.

Mélina Abdou (France),
doctorante en géochimie des métaux au laboratoire Environnements et paléoenvironnements océaniques et continentaux (EPOC)



HAUT