Deux jours de collaborations intenses pour le symposium Bordeaux-Kyoto

Une nouvelle étape fondamentale pour le développement des échanges entre le site bordelais et le Japon.

Signature du Memorendum of understanding entre les universités de Bordeaux et KyotoSignature du Memorendum of understanding entre les universités de Bordeaux et Kyoto -

Le site de la Victoire a accueilli les 5 et 6 mai derniers le symposium Bordeaux-Kyoto. Une délégation de soixante personnes de la prestigieuse université de Kyoto est venue travailler avec leurs homologues bordelais afin d’identifier des projets porteurs de coopération scientifique. Au total, ce sont plus de 200 personnes qui ont participé aux différentes sessions organisées sur ces deux journées d’intenses collaborations. Une nouvelle étape fondamentale pour le développement des échanges entre le site bordelais et le Japon.

Les établissements bordelais d’enseignement supérieur et de recherche ont, de longue date, développé des collaborations avec des organismes d’enseignement supérieur et des centres de recherche japonais. L’Initiative d’excellence de l’université de Bordeaux soutient un plan de renforcement des coopérations avec un nombre choisi de ces établissements universitaires japonais, dont l’excellence n’est plus à démontrer, dans la perspective de consolidation du réseau international de l’université de Bordeaux et fondateurs de l’IdEx.

A la suite d’une visite de l’IdEx au Japon en juin 2013, des axes prioritaires ont été identifiés pour renforcer notamment la coopération avec les universités de Tsukuba et de Kyoto. L’ouverture d’un bureau de l’université de Tsukuba à Bordeaux en octobre dernier fut une étape marquante dans l’intensification de ces collaborations.  

Signature d’un protocole d’entente avec la prestigieuse université de Kyoto

Fortes de collaborations existantes dans divers domaines telles que la santé et les nanotechnologies, l’université de Kyoto a suggéré en juin dernier aux établissements bordelais l’organisation d’un symposium scientifique. C’est ainsi que 11 sessions thématiques ont été élaborées* (à l’instar de l’archéologie, l’environnement, la philosophie, l’informatique, la chimie, la bio-imagerie ou encore la santé publique) et se sont tenues sur les deux jours de symposium. Les sessions plénières d’ouverture et de clôture ont été l’occasion pour les équipes présidentielles de réitérer leur volonté d’intensifier leurs relations. Le symposium a également été l’occasion d’une cérémonie de signature d’un « Memorendum of understanding ». La signature de ce protocole d’entente entre les sites universitaires bordelais et kyotoite offrira le cadre de travail nécessaire à ces nouveaux projets bilatéraux.

Ce premier symposium a donné lieu à des séances de travail et réflexions fructueuses dont ont émergé de nouveaux projets de conférences, colloques, écoles d’été, projets de recherche ou encore échanges d’étudiants. Prochaine étape : référencer l’ensemble des projets identifiés lors de ces temps d’échange afin de poursuivre l’animation des collaborations. Ce bilan favorable ouvre l’éventualité d’un deuxième symposium Kyoto-Bordeaux, qui se déroulerait cette fois-ci à Kyoto d’ici un an ou deux.

* Les thématiques des sessions parallèles traitées sur 3 demi-journées : Philosophy as Translation and Understanding Other Cultures, Archaeological Sciences, Territory and Environment, Organic, Biological, and Materials Chemistry, Nutrition and Public Health, Inorganic Chemistry and Photonics, Engineering and Computer Science : Design Visions for Advanced Production Systems, Academia-Industry Partnership in Medical Innovation, Medical Imaging and its Application to Clinical Medicine, New Generation Functional Materials for Diagnosis and Cure of Diseases, Cell Function Control by Membrane Meso-Domains and Cell-Material Interactions



TOP