Le programme « ambassadeurs » encourage les projets et initiatives étudiantes

L'IdEx Bordeaux encourage les projets et initiatives étudiantes à portée internationale.

Stand bordeaux_IGEM 2013Stand bordeaux_IGEM 2013 -

Le projet « Les Padawan de la science » est le premier projet soutenu par l’université de Bordeaux dans le cadre de son programme « ambassadeurs ».

IdEx Bordeaux encourage les projets et initiatives étudiantes à portée internationale. Ce programme vise à enrichir le parcours des étudiants en les encourageant dans leurs expériences extra-académiques à caractère internationale et émulatoire.

Un premier projet retenu dans une compétition internationale

Les Padawan de la science est une équipe bordelaise d’une vingtaine d’étudiants en bio-informatique menée par Denis Dupuy, chargé de Recherche Inserm et chef de projet à l'IECB. Ils ont travaillé autour d’un projet commun : la création d’un « super-yaourt » aux propriétés nouvelles.

Pour la deuxième année consécutive, l’équipe s’est rendu à la compétition iGEM du MIT (Massachusetts Institute of Technology) pour présenter leurs travaux les 12 et 13 octobre 2013 lors du Jamboree Regional à Lyon. L’objectif est également d’échanger avec les participants de toute l’Europe, leurs encadrants, sur les thèmes variés de la biologie et des sciences en générale.

Clément, étudiant en Master en Bio-informatique à Bordeaux 1, explique : « En modifiant les bactéries présentes naturellement dans le yaourt et en leur intégrant des voies de biosynthèse spécifiques, il est possible de leur faire produire des composés colorés ou aromatiques, voire même des molécules aux propriétés curatives comme le resvératrol. »

Maëva poursuit : « Des yaourts pourraient être produits directement par le consommateur grâce à des kits de ferments lactiques. »

Les sponsors du projet : l’IdEx Bordeaux, l’ENSTBB, l’IECB, le Labri, la société Thermo Scientific, l’UFR des Sciences de la Vie de Bordeaux et l’Université Bordeaux Segalen.

Faire découvrir la biologie de synthèse

Les Padawan de la science ont imaginé un jeu de société, le BioGame, pour mieux faire comprendre la biologie de synthèse. De nombreuses équipes ont présenté des projets novateurs pouvant être exploités dans les années à venir, avec des applications liées à l’environnement, la santé ou l’agro-alimentaire.

Le concours iGEM est en premier lieu une compétition, mais a surtout pour vocation de développer et faciliter l’essor de la biologie de synthèse à travers le monde. Toutes les équipes contribuent à enrichir la culture scientifique avec des idées originales et des séquences ADN combinées et accessibles à tous.

L’iGEM ou International Genetically Engineered Machine competition (Compétition internationale de machines génétiquement modifiées), est une compétition internationale de biologie synthétique entre étudiants du premier cycle universitaire.

 

 

Articles liés



TOP