Vers une représentation symbolique des sons

L’invention d’un système d’écriture a joué un rôle majeur sur l’évolution de la littérature dans l’histoire humaine.

La codification et l’abstraction d’un phénomène entraînent en effet la mise en place d’une nouvelle approche de ce dernier, produisant alors des évolutions sociales parfois majeures. Il n’existe à l’heure actuelle aucune représentation symbolique permettant de décrire complètement les sons. Pourtant, cette problématique s’avère aujourd’hui cruciale pour aller plus loin dans les domaines de la composition musicale et de la musicologie.

Myriam Desainte-Catherine et son équipe de recherche en informatique du LaBRI souhaitent donc mettre au point et valider un système de notation sonore. Outre un enjeu majeur pour la musique, cet outil innovant permettrait d’aboutir à une représentation sonore pour l’informatique mais aussi de créer un modèle d’analyse  pour la psychoaccoustique[1] en déterminant le son type de chaque catégorie inclue dans ce dernier.

Cette première étape dans la caractérisation des sons a permis de montrer la nécessité de perfectionner le modèle intuitif de Di Santo en caractérisant les sons par « profil harmonique » (définis par des seuils audiblement perceptifs) et la création d’un logiciel permettant la représentation graphique de tous les profils de sons (dynamique, arythmique, mélodique, harmonique)..


[1] Etude des relations entre caractéristiques physiques des sons et leurs attributs psychologiques

  • Coordinateur du projet : Myriam Desainte-Catherine
  • Volet : Emergences
  • Laboratoire : Laboratoire Bordelais de recherche en Informatique (LaBRI), unité mixte de recherche 5800 CNRS/Université Bordeaux 1/Université Bordeaux Segalen/IPB/EINSEIRB-MATMECA


TOP