Une chaire industrielle pour l'innovation en matériaux

La "Chaire industrielle HOMERIC" a obtenu un financement de l'Agence nationale de la recherche (ANR). HOMERIC, ambitionne de répondre aux défis de l'électronique organique dont l'industrie est en émergence, avec une approche par les matériaux.

Une chaire industrielle pour l'innovation en matériaux

Un nouveau projet de recherche "Chaire industrielle HOMERIC" (Assemblage Hiérarchique de Matériaux Organiques pour l’Électronique) porté par Georges Hadziioannou, enseignant-chercheur au Laboratoire de Chimie des Polymères Organiques (LCPO) et dirigeant de l'EquipEx ElorprintTech, a obtenu un financement de l'Agence nationale de la recherche (ANR).

HOMERIC, ambitionne de répondre aux défis de l'électronique organique dont l'industrie est en émergence, avec une approche par les matériaux. Cette technologie permettra une fabrication d'écrans plus fins, colorés, lumineux et économiques, mais aussi flexibles. Cette chaire industrielle ambitionne une relation étroite basée sur la collaboration recherche fondamentale-milieu industriel pour créer un environnement favorable au transfert de technologie. Cette association est ainsi servie par un partenariat privilégié avec Arkema, leader français de la chimie de spécialité, puisqu'elle permet de créer une innovation en tenant compte des contraintes industrielles et commerciales.

Ce projet a pour but la mise en place d’un programme de recherche et de développement intégré concernant les matériaux pour l’électronique organique hiérarchiquement structurés. La composition de ces matériaux, les relations structures-propriétés, les interactions et le design de leurs molécules sont ainsi étudiés dans leur ensemble. Les objectifs de ce programme sont multiples, tel que le développement de matériaux et de procédés de lithographie de haute résolution,  ou de matériaux organiques combinant plusieurs sortes de polymères pour la conversion de l'énergie solaire.

HOMERIC a bénéficié d'un accompagnement de l'IdEx Bordeaux dans le cadre du montage du dossier présenté à l’ANR dans le cadre de l’appel à projets "chaires industrielles 2013".



HAUT