Hacke ta fac, concours d'innovation étudiant

Hacke ta fac

« Hacke ta fac - Transforme ton campus » est un concours d’innovation étudiant, lancé par l’université de Bordeaux, pour créer les nouveaux usages du campus. L’enjeu est double : initier un mouvement d’innovation ascendante pour penser les usages du campus de demain et susciter un sentiment d’appartenance à l’université par ses principaux acteurs : les étudiants. Le concours est ouvert jusqu'au 3 mars 2017 à l’ensemble des étudiants de l’université de Bordeaux et des établissements partenaires de l’initiative d’excellence (Sciences Po Bordeaux, Bordeaux INP, Bordeaux Sciences Agro, Université Bordeaux Montaigne). Pour convertir l’idée en projet, ils seront conviés à des ateliers d’émergence et de structuration, menés selon les méthodes du projet U-Lab Innov+ et du GRP Lab.

Le concours s’articule autour de 8 défis : culture et événements, espaces et locaux, environnement et énergie, pédagogie, accessibilité et mobilité, information, communautés, activités sportives. Aussi, une catégorie libre permettra aux plus créatifs et entrepreneurs de s’exprimer pleinement. Les projets attendus sont des innovations numériques transformant les usages du campus : service en ligne, application mobile, dispositif numérique, objet connecté, hackathon, etc... Issus de filières plus ou moins proches de la culture digitale, tous les étudiants sont concernés. Pour appréhender toutes les dimensions du défi à relever, les participants seront incités à constituer des équipes interdisciplinaires.

Pour candidater, les étudiants soumettront une présentation de leur projet sous forme d’un pitch vidéo de 3 min maximum. Les 10 lauréats du concours sélectionnés mi-mars 2017 seront soutenus par une dotation d’amorçage de 10 000 €, utilisée par exemple pour entreprendre l’idée imaginée ou pour rémunérer un stage dans le cadre de leur cursus de formation. Les projets devront être concrétisés avant la fin de l’année 2017. En contrepartie, l’université de Bordeaux pourra utiliser les solutions développées et expérimentera de nouvelles modalités de sa transformation numérique.



HAUT