Une université investie dans la grande transformation du monde

L'université de Bordeaux et ses partenaires ont traduit leurs ambitions dans une feuille de route qui tend vers une recherche et une formation résolument pluridisciplinaires et en prise avec la société.

Cette feuille de route s'inscrit dans une ouverture de l'université dans son environnement, dans la mise en place de processus simples, organisés et professionnalisés.

Une université investie dans la grande transformation du monde

Une réflexion qui se nourrit des grands enjeux socio-économiques

Les grands enjeux socio-économiques sont connus. L'université peut ou doit s'y inscrire et s'adapter en fonction :

  • du rôle qui lui est reconnu,
  • du territoire dans lequel elle est ancrée
  • de son aptitude à peser au plan régional, européen ou mondial.

Le rôle potentiel de l'université de Bordeaux face à ces grands défis a été analysé et mettent en évidence quatre grandes orientations :

  • Eclairer le futur de nos sociétés
  • Préparer l'économie de demain
  • Accompagner une grande agglomération dans une euro-région
  • Accélérer la transformation de l'université

Un retour sur investissement en termes de rayonnement international, d'impact sociétal et économique pour le pays et le territoire

Les résultats attendus d'une telle démarche ont été identifiés, en termes de retour sur investissement pour l'université de Bordeaux, l'Etat et la société. Ils ont fait l'objet de mesures par le biais de trois grands indicateurs :

  • le rayonnement international de la France en matière de recherche et d'enseignement supérieur, avec l'objectif de positionner l'Université de Bordeaux parmi les 100 premières Universités mondiales (classement de Shanghai ou équivalent)
  • la croissance de la France par l'innovation, avec l'objectif clair de contribuer à faire progresser l'Aquitaine dans la catégorie des « High Innovators » du RIS (Regional Innovation Scoreboard)
  • le renouvellement durable de l'économie régionale, nationale et européenne, avec l'objectif de spécialiser l'université de Bordeaux sur des marchés à forte valeur ajoutée et présentant des perspectives de croissance importantes.


HAUT