Risque(s) et gouvernance du risque

Les deux dernières décennies ont été marquées par de nombreuses crises en tout genre telles que celles du SIDA, de la vache folle, l’impact de Tchernobyl, l’explosion de l’usine chimique à Bhopal ou encore les différentes crises financières.

Dans un tel contexte, la notion de risque est aujourd’hui au cœur du processus décisionnel des acteurs politiques et économiques. Le management du risque est devenu un enjeu central pour les systèmes de gouvernances publiques et privées qui se traduit par des pratiques hétérogènes selon les secteurs d’activités et les pays. Nous sommes ainsi encore loin du consensus autour de la notion et de la gestion du risque. Pour cela une équipe de recherche du LAM, sous la coordination de Jean-Philippe Berrou lance une réflexion prospective et interdisciplinaire (mise en réseau et fédération des acteurs de la scène universitaire bordelaise) autour des méthodologies des risques, de leur influence et de leur prise en compte dans la gouvernance publique et privée.

A l’issue de ce PEPS les réflexions et résultats s’articulent autour de trois axes :

  1. la manière dont les pratiques communautaires de gestion des risques dans les pays du Sud sont réappropriées et réinsérées dans les dynamiques des institutions (application sur la petite prospérité en milieu rural malagache)
  2. l’analyse des vulnérabilités macroéconomiques et politiques des pays avec notamment des résultats sur les questions de conditions de développement à l’échelle locale, les situations de grande fragilité de nombreuses municipalités (Brésil) ou encore sur les paramètres entrant dans la construction d’indicateurs
  3. Une capitalisation des études risques-pays
  • Coordinateur du projet : Jean-Philippe Berrou
  • Volet : Emergences
  • Laboratoire : Les Afriques dans le monde (LAM), unité mixte de recherche 5115 CNRS / IEP


HAUT