Non-contact non-invasive optoacoustic probing of the adhesion of cell-mimicking polymer microcapsules on biomaterials

L’adhésion de cellules vivantes sur des surfaces compatibles joue un rôle crucial dans la réponse des tissus humains pour  la greffe d’implants et la régénération des tissus.

Elle a également une influence sur la morphologie d’une cellule ou encore sur les mécanismes de prolifération et de différenciation de ces dernières. A l’heure actuelle nous ne savons que peu de chose sur ces mécanismes d’adhésion, les méthodes utilisées étant trop invasives pour obtenir des résultats probants.

Une équipe de recherche de  l’I2M, sous la direction de Thomas Dehoux propose d’employer une technique dite d’acoustique picoseconde. Jusqu’alors réservée à l’étude des matériaux, l’utilisation d’impulsions lumineuses dont les longueurs d’ondes sont dictées essentiellement par la pénétration du rayon lumineux dans le milieu ciblé permettrait de mesurer directement l’adhésion cellulaire. L’objectif de leur étude est  dans un premier temps d’améliorer l’adaptation d’un tel outil aux objets vivants puis dans une seconde partie, de démonter la précision d’un tel laser sur les forces d’adhésion à l’étude.

Un an plus tard, le dispositif d’optique permettant d’employer la technique dite d’acoustique picoseconde a été amélioré et validé par l’expérience (sur cellule végétale puis animale). L’équipe de thomas Dehoux au LBM a ainsi pu caractériser les propriétés mécaniques et géométriques de  microcapsules en polymère, évaluant ainsi le meilleur candidat pour réaliser l’adhésion sur cellule vivante. Un article visant la publication dans une revue scientifique est en cours de rédaction.

  • Coordinateur du projet : Thomas Dehoux
  • Volet : Interfaces
  • Laboratoire : Institut de Mécanique et d’Ingénierie (I2M), département d’Acoustique Physique (APY), unité mixte de recherche 5295 CNRS /Université Bordeaux 1/IPB/ENSAM/INRA


HAUT