Les nouvelles frontières de la souffrance psychique

L’enjeu du projet mené pas le docteur Boas Erez et son équipe à l’Institut de mathématiques de Bordeaux est de parvenir à une connaissance globale dans le domaine de la souffrance psychique qui intégrerait en particulier l’approche psychanalytique.

La définition de la notion de souffrance psychique fait aujourd’hui débat. Suivant les différentes écoles de pensée, elle peut représenter :

  • Une forme atténuée de maladie psychiatrique
  • Un dysfonctionnement à éliminer
  • Une composante inhérente à la vie humaine

Bien qu’aujourd’hui, aucune de ces conceptions ne fassent consensus on assiste, au niveau national et international, à la mise en place de diverses tentatives de régulation de la prise en charge de la souffrance psychique. L’enjeu du projet mené pas le docteur Boas Erez et son équipe à l’Institut de mathématiques de Bordeaux est de parvenir à une connaissance globale dans le domaine de la souffrance psychique qui intégrerait en particulier l’approche psychanalytique. Les activités développées comprennent non seulement des études prospectives, mais encore l’organisation de conférences publiques et des rencontres entre experts ainsi que de courtes formations. Un effort tout particulier autour d’une approche pluridisciplinaire est ainsi mis en œuvre. L’intégration des différents discours, problématiques usages et compétences autour de la souffrance psychique est en effet essentielle pour essayer de saisir cette notion dans toute sa complexité.

Grâce à la mise en place d’un séminaire de recherche pluridisciplinaire se réunissant régulièrement sur « la psycho-socio-genèse du sujet contemporain », d’une journée d’étude sur le même thème ou encore d’une conférence publique « Les émotions et les neurosciences « , le docteur Boas Erez et son équipe à l’Institut de mathématiques de Bordeaux ont réussi à poser les bases d’une recherche pluridisciplinaire sur le site bordelais, indispensables pour faire émerger les résultats autour de cette problématique d’intérêt sociétal majeur.

  • Coordinateur du projet : Boas Erez
  • Volet : Sciences et société
  • Laboratoire : Institut des mathématiques de Bordeaux (IMB), unité mixte de recherche 5251 CNRS/Université Bordeaux 1/Université Bordeaux Segalen/IPB


HAUT