Le couplage de la résonance plasmonique aux ondes guidées aux mesures d’impédance : applications aux études de conformation et d’activité du récepteur GABA

Aujourd’hui plus de 50% des médicaments mis sur le marché ont un effet avéré sur la membrane plasmique1, notamment au niveau d’un des sièges régulateurs des interactions entre la cellule et son environnement : les récepteurs GABA-A.

Partant de ce constat, une équipe de recherche sous la coordination d’Isabel ALVES au CBMN de Bordeaux cherche aujourd’hui à décrypter les mécanismes de ces interactions moléculaires.

L’objectif appliqué est de pouvoir mesurer les impacts de nouveaux anxiolytiques possédant moins d’effets secondaires que les benzodiazépines classiques, mais dont le mode d’action est encore méconnu. Pour ce faire, l’équipe d’Isabel ALVES a développé une technique émergeant aux Etats-Unis mais encore inédite en France et en Europe : la résonnance plasmonique couplée aux ondes guidées (PWR). Réduisant l’extrême complexité d’une cellule à un des modèles les plus précis et les plus fiables pouvant exister, cette technique permet de suivre à l’intérieur de la cellule et en temps réel l’activité des protéines membranaires comme les GABA-A et les interactions moléculaires entre la membrane cellulaire et son environnement. Pour aller plus loin dans la caractérisation de ces échanges, le CBMN envisage une collaboration avec une équipe du NSYA[1], pour coupler cette nouvelle technique à des mesures in situ d’impédance (PWR-IS).

A l’issu de cette première année de recherche, l’équipe d’Isabel Alves a pu mener une série d’études théoriques pour parvenir à coupler les deux techniques innovantes imaginées pour ce projet de recherche et validé par une expérience pratique. Aujourd’hui l’équipe du CBMN peut ainsi se concentrer sur le récepteur GABA et ses interactions avec divers éléments chimiques.


[1] Nanosystèmes Analytiques du laboratoire de l’Institut des Sciences moléculaire (UMR 5255)

  • Coordinatrice du projet : Isabel ALVES
  • Volet : Emergences
  • Laboratoire : laboratoire de Chimie et Biologie des Membranes et Nano-objet (CBMN), unité mixte de recherche 5248 CNRS/Université Bordeaux 1/IPB


HAUT