Systèmes numériques

Cluster SysNum

Code© Fotolia
 

Objectif : Faire la démonstration - à travers des plateformes grandeur nature autour des systèmes complexes - du spectre de compétences numériques à la largeur inédite pour un site et aux interconnexions académiques et socio-économiques multiples.  

Sous la direction de Marius Tucsnak

Le cluster SysNum prend la suite du cluster CPU dont l’objectif était d’initier le rapprochement des différents acteurs du site bordelais dans les sciences du numérique, de faire monter en puissance leurs savoir-faire et de les faire diffuser au sein et en dehors du monde académique.

Avec le cluster SysNum, une nouvelle étape est franchie en termes de structuration puisque la communauté unit ses forces autour des systèmes numériques distribués large-échelle pour donner corps à 3 plateformes d’expérimentation autour d’enjeux sociétaux majeurs : écologie, systèmes mobiles et bâtiment. Les maîtres-mots sont :

  • Excellence

Avec 4 axes de recherche :

    • Systèmes d’objets interconnectés
    • Fiabilité et sécurité
    • Modélisation et systèmes numériques
    • Données massives et hétérogènes
  • Transversalité 

Avec 3 démonstrateurs :

    • Systèmes écologiques intelligents
    • Robotique et drones
    • Campus intelligent

Lancement du cluster SysNum prévu pour septembre 2017

Contact

Cluster SysNum 

Marius Tucsnak
Directeur du cluster

Mail




CPU

Objectifs : fédérer les principaux acteurs publics bordelais en lien avec les sciences du numérique afin de développer ces dernières à un niveau permettant leur utilisation en tant qu'outil de certification ; stimuler l'innovation, la compétitivité, la visibilité et l'attractivité de la communauté CPU en termes de recherche, d'éducation et de valorisation notamment à l'international.

Cluster d'excellence placé sous la direction de Thierry Colin

Le projet est terminé depuis la fin 2016

L’idée d’utiliser le calcul scientifique comme outil de certification ou tout au moins comme outil de qualification devient progressivement de plus en plus sensée, non seulement parce que la puissance des ordinateurs augmente sans cesse, mais aussi grâce aux méthodes et aux modèles mis au point aux cours des dernières décennies.

Afin d’aborder les problèmes dans le domaine de la certification ou de la qualification, il est nécessaire d’associer plusieurs domaines de la science : la modélisation mathématique et mécanique, l’analyse numérique et l’informatique.

L’utilisation de plusieurs milliers de processeurs est inutile sans méthodes numériques fiables, ou avec des modèles imprécis.

A Bordeaux, des chercheurs travaillent actuellement sur ces sujets, tant du point de vue théorique que de celui des applications, dans le cadre d’un processus interdisciplinaire déjà établi.

Les chercheurs du projet CPU focalisent leur énergie sur 3 principaux axes de recherche  menant à des avancées importantes dans plusieurs domaines d’application exigeants en termes de haute fiabilité :

  • Santé
  • Fluides
  • Aéronautique
  • Télécommunication
  • Transport Terrestre
  • Energie

Contact

Cluster d'excellence CPU

Céline Leroy
Chef de projet

Mail

 
3 axes : Calcul scientifique ; Signal-Image ; Fiabilité, sécurité, décision 220 membres environ (enseignants-chercheurs, chercheurs, ingénieurs...)  43 projets de recherche sur fonds CPU 
8 projets de recherche sur fonds IdEx
4 grandes universités internationales partenaires 5 parcours/spécialités/filières de formation de l'université de Bordeaux et de Bordeaux INP affiliées
     
  3 projets de start-up en cours de maturation  
Mohamed Mosbah, directeur adjoint du Laboratoire bordelais de recherche en informatique (Labri)

Dans le domaine de l’informatique, rien ne devrait « planter ». Si cela est le cas, il s’agit très certainement d’une erreur humaine. Pour pallier certaines d’entre elles, nous avons monté une plateforme logicielle de visualisation et simulation d’algorithmes distribués, Visidia, plateforme qui a été labellisée dans le cadre de CPU. Nous nous appuyons sur la visualisation pour comprendre les fondamentaux de l’informatique distribuée. Lorsque nous écrivons un algorithme, nous sommes séquentiels dans notre tête, nous écrivons pour un processus à la fois. Mais aujourd’hui, dès que l’on est derrière un ordinateur, nous ne nous adressons plus à un seul utilisateur mais à un ensemble relié par réseau, jusqu’à plusieurs millions à la fois. Il faut réfléchir d’une autre manière.

Mohamed Mosbah, directeur adjoint du Laboratoire bordelais de recherche en informatique LaBRI - Bordeaux INP

Zoom sur...
Une plateforme en accès libre pour analyser les IRMSegmentation automatique d'IRM 3D obtenue avec volBrain - © volBrainUne plateforme en accès libre pour analyser les IRM

Pierrick Coupé (LaBRI - université de Bordeaux, CNRS, France) - membre du cluster CPU – et José V. Manjón (IBIME - UPV, Spain) ont développé volBrain : un nouveau système en ligne gratuit, capable d'analyser de manière automatisée des données d'IRM cérébrales. Le système permet aux scientifiques du monde entier d'obtenir des informations importantes relatives au cerveau, contribuant ainsi à faire avancer la recherche sur les pathologies cérébrales. Il fournit notamment des informations sur le volume de structures anatomiques clefs telles que l'hippocampe ou les ventricules cérébraux latéraux, deux biomarqueurs importants pour la maladie d'Alzheimer.



HAUT