Le fantasme de l’invisibilité deviendrait-il réalité ?

Le fantasme de l’invisibilité deviendrait-il réalité ?La suspension de billes de silicone dans un gel aqueux - © CRPP

Qui n’a jamais rêvé de porter une cape d’invisibilité comme Harry Potter ? Grâce aux métamatériaux, ce sera peut-être bientôt une réalité. Des chercheurs du Laboratoire d’excellence AMADEus ont récemment mis au point les premiers métamatériaux acoustiques en trois dimensions. Dotés de propriétés électromagnétiques qu’aucun milieu naturel homogène ne possède, les métamatériaux sont des matériaux composites capables de détourner et de contrôler les ondes, notamment le son et la lumière. Surfant sur ces propriétés hors du commun, les chercheurs ont développé le premier matériau tridimensionnel à indice négatif supportant les ultrasons. Pour y parvenir, ils ont créé un nouveau type de métamatériaux, constitué de microbilles de silicone poreux en suspension dans un gel à base d’eau, avant de littéralement faire danser le moonwalk aux ultrasons. Cette nouvelle génération de métamatériaux « souples » laisse entrevoir de nombreuses applications en matière d’imagerie ultrasonore (échographie, isolation sonore, furtivité en acoustique sous-marine, etc.) ou de fabrication des matériaux. Et relance surtout le vieux fantasme de l’invisibilité.

Ces travaux ont été publiés dans la revue Nature Materials, le 15 décembre 2014.



HAUT