Étalement de fluides complexes

Antoine Deblais, doctorant financé par AMADEus a soutenu sa thèse le 8 décembre 2016. Ce travail de thèse réalisé sous la direction de Hamid Kellay, dans l’équipe Matière molle et biophysique au Laboratoire ondes et matière d'Aquitaine (LOM A) a permis de mettre en évidence la riche phénoménologie d'un acte simple : celui d'étaler avec un racloir (rigide ou souple) une émulsion ou une solution de polymères sur un substrat. Ces travaux ont montré que les différents paramètres d'étalement, les propriétés du substrat ou encore la rhéologie des solutions, doivent être pris en compte pour construire des diagrammes de phase d'étalement séparant les domaines d'existence d’instabilités (régime de recouvrement partiel), des domaines où la solution transite vers le recouvrement total du substrat. Ces instabilités permettent de déposer de façon contrôlée des structures variées, offrant d'intéressantes perspectives en termes d'applications notamment dans le domaine de l’électronique organique. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature communications.



HAUT