Laboratoires internationaux associés (LIA)

Objectif : utiliser le dispositif LIA du CNRS pour structurer les relations de recherche avec les partenaires internationaux de l'IdEx Bordeaux.

L’initiative d’excellence de l’université de Bordeaux souhaite apporter un soutien au Laboratoires internationaux associés (LIA) et Unités Mixtes Internationales (UMI) entrant dans le cadre de ses priorités stratégiques.

A ce titre, un programme a été initié en 2015, procurant pour les projets labellisés IdEx Bordeaux des moyens spécifiques. Ceux-ci se traduisent par une aide au fonctionnement et un accès privilégié aux programmes de l’IdEx Bordeaux soutenant la collaboration internationale (notamment campagne d’attractivité et doctorat international).

Les personnes souhaitant soumettre leur projet à la labellisation IdEx Bordeaux peuvent le faire en remplissant une fiche projet, qui servira de base à l’évaluation de la demande. La fiche est à demander à Véronique Debord-Lazaro.

Nota Bene : Cet accompagnement intervient lorsque le LIA a fait l'objet d'une validation par l'EPST concerné (CNRS, Inserm, INRA...) et l'université de Bordeaux, et qu'il s'est matérialisé par la signature d'une convention de partenariat.

Le projet est analysé au regard des 4 critères d’évaluation suivants :

  • Positionnement scientifique par rapport au périmètre d’excellence. Pour prétendre au label, les projets devront nécessairement s’inscrire dans l’une des quatre situations suivantes : (a) thématique du programme scientifique des projets IA - LabEx, Clusters, IHU, Cohortes ; (b) thématique complémentaire au programme scientifique des projets IA ; (c) thématique à la marge du programme scientifique des projets IA mais contribuant à l’effet d’entraînement des projets IA sur le site (recherche, innovation, formation) ; (d) thématique d’excellence émergente (possiblement hors projets PIA) contribuant au rayonnement international du site bordelais (étayé par des analyses bibliométriques ou autre indicateur attestant de ce caractère).
  • Pertinence du partenariat international : performance de l’établissement partenaire en regard de la thématique scientifique concernée, potentiel de collaboration industrielle pour le site bordelais, politique internationale soutenue par l’IdEx Bordeaux.
  • Contenu relevant de la formation : adossement à une formation du site bordelais, impact sur les étudiants bordelais du projet de recherche, formation tout au long de la vie, écoles d’été…
  • Masse critique : nombre de laboratoires et de personnels du site bordelais impliqués dans le projet.

Contact

Direction des relations internationales

Véronique Debord Lazaro

Tel : 05 57 57 47 52

Mail

 
18 LIA au total dans lesquels l'université de Bordeaux est impliquée   4 LIA avec le Japon 6 LIA en physique nucléaire 
 
4 ans : durée des LIA avec possibilité de renouvellement 6 LIA labélisés IdEx Bordeaux  
Reiko Oda, Directrice de Recherche au CNRS, responsable d'équipe au CBMN (UMR 5248)© Reiko Oda

L'objectif premier du LIA-CNPA est de promouvoir la collaboration entre les laboratoires associés, mais aussi de fournir un cadre officiel et global pour les échanges entre Français et Japonais. Dans cette optique, je participe activement à la mise en place de cursus doubles/communs entre des universités japonaises et l'université de Bordeaux.

Reiko Oda,
Directrice de recherche au CNRS, coordinatrice du LIA "Nanostructures chirales pour applications photoniques".

Zoom sur...
La collaboration France/JaponLa collaboration France/Japon

Le lancement du nouveau Laboratoire international associé (LIA) « Nanostructures chirales pour applications photoniques » (CNPA) a eu lieu le 2 octobre 2015. Ce LIA s’inscrit dans le cadre de la collaboration France-Japon et porte sur le design, la synthèse et la caractérisation de nanostructures hybrides chirales vers des applications comme des matériaux gérant la lumière chirale, des capteurs, de la séparation ou encore de la catalyse chirales. Ce nouveau LIA est le fruit d’une collaboration longue de plus de 15 ans entre l’université de Kumamoto, l’université de Kyoto et le CBMN (Chimie et Biologie des Membranes et des Nano-objets) - université de Bordeaux, Bordeaux INP (Institut National Polytechnique Bordeaux) et CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique).



HAUT