Environnement et climat

Laboratoire d'excellence COTE

Equipement d'excellence Xyloforest

COTE_2015-07-25-FM-Blayais (54)© FM Marcillac
 




COTE

Objectif : élaborer des outils permettant de comprendre et prédire l'évolution des écosystèmes et de développer des méthodes de gestion adaptative et de gouvernance pour assurer leur durabilité.

LabEx sous la direction d'Hélène Budzinski, directrice de recherche CNRS, responsable d’équipe au laboratoire Environnements et paléoenvironnements océaniques et continentaux (EPOC), et d'Antoine Kremer, directeur de recherche Inra, chercheur au laboratoire Biodiversités, gènes et communautés (Biogeco).

En prenant l’exemple de l’Aquitaine comme zone d’interface entre forêts, agrosystèmes et hydrosystèmes, le LabEx COTE a pour objet d’étude trois types d’écosystèmes européens majeurs. Son ambition est de développer des recherches intégrant l’ensemble des facteurs responsables de leur fonctionnement dans la perspective de prévoir et réguler leur évolution.

Une recherche pluridisciplinaire

Le LabEx COTE vise à promouvoir des approches interdisciplinaires du fonctionnement des écosystèmes en associant les sciences de la nature, de la société et de l’environnement. Il cherche à comprendre comment les écosystèmes interagissent entre eux en réponse aux changements globaux et aux pressions socio-économiques. Le LabEx COTE finance des projets de recherche, dans le cadre de son appel à projets annuel, qui proposent ces approches interdisciplinaires et s’intéressent aux interactions entre écosystèmes.

Une formation prônant l’ouverture et l’internationalisation

Le volet formation du LabEx COTE a pour objectifs de développer la culture de l’interdisciplinarité chez les étudiants, de favoriser les échanges internationaux en lien avec les activités du LabEx et de contribuer à l’intégration professionnelle des étudiants en tirant parti des opportunités de la transition écologique et de l’économie verte.

Un savoir partagé

Le volet transfert et valorisation vise à associer les acteurs du monde socio-économique (décideurs, gestionnaires, industriels, associations, professionnels du secteur, communautés de l’éducation et de la formation, etc.) au transfert des recherches ainsi qu’à la valorisation des compétences développées par les équipes partenaires du LabEx COTE.

Appel à projets "Transfert et valorisation" LabEx COTE

Pour connaître les modalités de cet appel à projet en cours et candidater, cliquez ici.

Contact

LabEx COTE

Claire Gouny
Manager Transfert, Valorisation et Communication

Tel : 05 40 00 22 55

Mail

   
23 projets recherches, 25 projets de transfert, 6 projets de plateformes... 133 publications   20 projets européens financés
+ de 22 millions d'euros de co-financements publics et privés en 2016 + de 70 partenaires socio-économiques 1 médaille d'argent CNRS, 2 ERC, 3 lauriers INRA, 1 médaille d'or et 1 médaille d'argent de l'académie d'agriculture...
Maximilien Larter, PhD Student, BioGeCo© COTE

Mon séjour à l'Université de Sydney ouest a été une expérience très positive. Dans le cadre de ma thèse sur l'évolution de la résistance à la sécheresse des conifères, j'ai pu collecter des échantillons d'un groupe d'arbres endémiques extrêmement résistants (genus Callitris). Les résultats de ce voyage incluent un nouveau record mondial, C. tuberculata, et ce travail inspirera au moins 2 publications et une grande partie de ma thèse.

Maximilien Larter,
Doctorant

Zoom sur...
Projet de bidiplomation du parcours Ecotoxicologie et Chimie de l'Environnement (EXCE)

Ce projet de bidiplomation du parcours Ecotoxicologie et Chimie de l'Environnement (EXCE) du master mention chimie/Toxicologie et Ecotoxicologie de l’université de Bordeaux est mené avec l’Institut National de Recherche Scientifique Centre Eau-Terre-Environnement (INRS-Centre ETE) de Québec (Canada). En 2016, le LabEx COTE a soutenu l’initiative du master EXCE qui souhaitait assurer à la fois une meilleure attractivité de la formation auprès des étudiants étrangers mais aussi une ouverture internationale pour les étudiants français. L’INRS est la seule université de recherche au Québec à proposer à ses étudiants une Maîtrise de recherche (équivalent Master au Québec) en Sciences de l’Eau, qui présente des enseignements tout à fait complémentaires à ceux du Master EXCE. Les premiers étudiants de ce nouveau parcours international commenceront à la rentrée 2017.

Les pesticides en question© FM MarcillacLes pesticides en question

Le LabEx COTE s'est engagé dans la mise en place d'une thématique de recherche bottom up sur les pesticides (PhytoCOTE). La France étant le premier consommateur européen de pesticides, connaître leurs impacts, leur devenir sur nos écosystèmes mais aussi les alternatives possibles à leur réduction en répondant aux attentes des utilisateurs est une priorité à laquelle il est nécessaire de répondre. Monté en étroite collaboration avec les acteurs socioéconomiques du territoire, ce projet a vocation à comprendre les différents processus de transfert, de contamination et d'impact des pesticides depuis les agrosystèmes où le pesticide est utilisé jusqu'aux écosystèmes impactés de la région (sols, estuaire de la Gironde...), en fonction du mode de conduite agricole. Dans un second temps, ce projet a l'ambition...



Xyloforest

Objectif : préparer les forêts du futur et valoriser les ressources bois.

EquipEx coordonné par Jean-Michel Carnus (Inra).

Labellisé Equipement d'excellence dans le cadre des Investissements d'avenir, Xyloforest  vise à doter les laboratoires de recherche d'équipements de haut niveau dans les secteurs des biotechnologies et des matériaux.

Xyloforest contribue à de nombreux projets de recherche, avec pour objectif de développer des solutions innovantes et durables pour l'ingénierie du bois, la construction et la valorisation énergétique/chimique de la biomasse forestière et l'adaptation des ressources forestières au changement climatique.

Structuré en 6 plateaux techniques, Xyloforest mobilise une centaine de personnels des laboratoires de recherche partenaires qui proposent une offre de services innovante à destination de la communauté de recherche et des professionnels de la forêt et du bois.

Le projet est articulé avec la mise en place d'une plateforme pour l'enseignement supérieur : la plateforme de formation aux métiers de la forêt et du bois.

Détail des 6 plateaux techniques :

  • XYLOSYLVE – systèmes sylvicoles innovants (Inra)
  • XYLOBIOTECH – biotechnologies forestières (FCBA)
  • XYLOMIC – génomique et phénotypage des arbres (Inra)
  • XYLOPLATE – ingénierie avancée du bois (université de Bordeaux)
  • XYLOMAT – matériaux composites à base de bois (UPPA)
  • XYLOCHEM – chimie et bio-raffinerie du bois (université de Bordeaux)

Contact

Inra Bordeaux-Aquitaine
71 avenue Edouard Bourlaux - CS 20032
33 882 Villenave d'Ornon Cedex

Yaël  KOUZMINE
Responsable communication
Tel : 05 57 12 23 45
Mail

 
6 plateaux techniques  10,2 millions d'euros de financement PIA entre 2011 et 2020 14 laboratoires mobilisés répartis dans 6 régions françaises 
8 partenaires institutionnels et financiers 1 projet co-construit avec les partenaires du pôle de compétitivité Xylofutur 1 projet inclus dans 2 infrastructures de R&D européennes (ICOS, Tree4future)
Jean-Michel Carnus, Coordinateur de l'EquipEx Xyloforest (Inra)© Alain Girard Inra

L'objectif premier, et global, est de contribuer à l'adaptation des forêts et à l'atténuation du changement climatique à travers la valorisation du bois et le développement d'une bioéconomie forestière durable. En termes scientifiques, il s'agit d'améliorer les connaissances fondamentales sur les écosystèmes forestiers, la genèse du bois, les matériaux et la chimie du bois.

Jean-Michel Carnus,
Coordinateur de l'EquipEx Xyloforest (Inra)

Zoom sur...
XYLOMIC, plateforme de génomique et de phénotypage des arbresPlateau Xylomic - © Alain Girard InraXYLOMIC, plateforme de génomique et de phénotypage des arbres

Au moyen d'outils technologiques de dernière génération, les généticiens cherchent à comprendre les déterminants environnementaux et génétiques de la variabilité du bois, ainsi que les processus biologiques et écologiques impliqués dans son élaboration. XYLOMIC se consacre à l'étude du génome des arbres et à l'étude fine des caractères mesurables du bois, couvrant ainsi les caractères propres au bois depuis son ADN jusqu'à son phénotype. XYLOMIC vise à identifier des génotypes performants pour une sylviculture durable. L'objectif est de délivrer pour 2020 des bases de données conséquentes de séquences, génotypes et phénotypes, afin de pouvoir mieux comprendre la formation du bois en fonction de l'environnement, sa variabilité au sein des populations ainsi que d'identifier des marqueurs ADN liés à des...



HAUT