Archéologie

Laboratoire d'excellence LaScArBx

(LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux)

Objectif : étudier la relation entre l'homme et son espace depuis la Préhistoire jusqu'à la fin du Moyen-Âge.

LabEx placé sous la direction de Valérie Fromentin, Anne Delagnes, Rémy Chapoulie, Jérôme France et Nathalie Fourment.

Recherche

Intitulée « L’usage du monde par les sociétés anciennes : processus et formes d’appropriation de l’espace sur le temps long », la thématique de recherche du LaScArBx est centrée sur la notion « d’espace anthropisé ». La vie des sociétés du passé est envisagée sous un triple aspect - biologique, environnemental et culturel - à l’échelle de plusieurs millénaires (de la Préhistoire aux périodes sub-contemporaines).

Cette thématique étudie les interactions entre l’Homme et son environnement et se décline en trois axes :

  • Peuplements et territoires
  • Exploiter, innover, échanger
  • Expressions du symbolique et espaces de la mémoire

Formation

Plusieurs formations en archéologie, de niveau master avec une diversité de périodes et de disciplines sans équivalent en France et même en Europe, sont adossées aux équipes.

Des partenariats avec des employeurs potentiels et la participation de professionnels de l’archéologie dans les formations favorisent l’insertion des jeunes diplômés.

Diffusion des savoirs

Les équipes de recherche s’investissent dans la diffusion des savoirs scientifiques au sein de la société et surtout auprès des jeunes publics. Le LabEx peut s’appuyer en particulier sur l’Archéopôle d’Aquitaine, un espace d’interprétation et de valorisation, ainsi que sur les éditions Ausonius.

LaScArBx est également engagé dans plusieurs opérations de mise en valeur patrimoniale sur des sites touristiques aquitains (Bordeaux, juridiction de Saint-Emilion, sites préhistoriques de la vallée de la Vézère entre Montignac et le Bugue), qui sont des poids lourds de l’économie régionale et qui font directement travailler un tissu dense de commerces et de PME.

Contact

LabEx Sciences Archéologiques de Bordeaux

Maison de l’Archéologie
Université Bordeaux Montaigne

8, Esplanade des Antilles
33607 Pessac cedex

Tel : 05 57 12 15 21

Mail

Direction des grands projets

Catherine de Noter
Responsable valorisation - communication

Mail

49 projets  179 chercheurs impliqués  185 publications citant le LabEx
50 collaborations
académiques internationales
+ de 14M€ de co-financements publics/privés soit 64% 2 IUF et 3 médailles CNRS
Laëtitia Borau, chercheur recruté sur une chaire junior labEx affectée à Ausonius© LaScArBx

Après une thèse d’archéologie romaine soutenue à la Sorbonne, j’effectue un post-doctorat à la Casa de Velázquez de Madrid puis obtiens une chaire junior au LaScArBx. Depuis 2016, j’ai intégré le CNRS en tant que chargée de recherche. Le site bordelais s’est naturellement imposé comme le laboratoire d’accueil tant pour la dynamique de recherche qu’offre le Labex que par la longue tradition d’étude en péninsule ibérique de l’institut AUSONIUS. Spécialiste de l’hydraulique romaine en France et en Espagne, mes travaux portent sur la gestion de l’eau durant l’Antiquité. En étudiant une grande diversité de structures (aqueducs, fontaines, égouts, etc.), mes recherches proposent à la fois une nouvelle lecture des villes et des territoires antiques et contribuent également à une meilleure connaissance de l’histoire des techniques de l’Occident romain. La recherche archéologique que je mène se nourrit d’une approche pluridisciplinaire et s’appuie sur des collaborations internationales, notamment dans le cadre de prospections et de fouilles en France et en Espagne.

Laëtitia Borau,
chercheur recruté sur une chaire junior LabEx affectée à Ausonius

Zoom sur...
L’archéologie à l’université de Bordeaux : 1re en France et 16e dans le monde

Début 2017, l'université de Bordeaux vient d’être classée au 1er rang français et au 16e rang mondial (3e français et 43e mondial en 2016) dans le domaine de l’archéologie dans le QS World University Rankings by Subject 2017. Ce classement basé sur la reconnaissance académique, la réputation de l'employeur et l'impact de la recherche atteste de la pertinence et de la qualité du programme de recherche  d’excellence en sciences archéologiques mené par l’université de Bordeaux en étroite collaboration avec l’Université de Bordeaux Montagne à travers le LaScArBx. Cette distinction s’explique par la diversité des champs de recherche structurés en trois axes : peuplements et territoires ; exploiter, innover, échanger ; expressions du symbolique et espaces de la mémoire.  La concentration d’infrastructures de pointe explique également ce leadership : une plateforme technologique de paléogénétique ; des équipements de datation et d'analyse des archéomatériaux ; une plateforme technologique 3D de réalité virtuelle.



HAUT