Chaires senior

Objectif : accompagner l’installation durable de chercheurs réputés apportant de nouvelles compétences sur le site bordelais.

Peuvent ainsi être soutenus des chercheurs confirmés, à la carrière résolument internationale, arrivant sur le site bordelais sur un des postes de chercheur (DR) ou d'enseignant-chercheur (PR) identifiés par l'ensemble de partenaires.

En collaboration avec les universités, écoles et instituts partenaires, l’IdEx Bordeaux identifie des postes ouverts dans les campagnes d’emplois annuelles comme supports pour l’ouverture de Chaires senior.

La consultation des partenaires pour la campagne 2018 est actuellement en cours.

Critères

Les supports ne se verront effectivement activés que sous réserve de candidats retenus satisfaisant des critères d’excellence à l’aune des standards internationaux applicables à la discipline, et que la procédure de promotion des postes ouverts au recrutement démontre d’une forte ouverture à l’international.
Cette validation se fera sous le pilotage du conseil de gestion de l’IdEx Bordeaux, sur la base de deux éléments :

  • Une évaluation internationale des candidats aux postes sera diligentée par l’IdEx Bordeaux. Cette évaluation sera menée en parallèle et de manière indépendante de la procédure de recrutement de l’établissement, prenant soin de ne jamais interférer avec celle-ci.
  • Un examen des actions mises en œuvre pour renforcer l’attractivité du poste durant la procédure de recrutement (niveau de publicité fait au poste, ouverture à l’international,  nombre de candidats auditionnés, etc.).

L’accompagnement financier auquel les chercheurs et enseignants-chercheurs recrutés peuvent prétendre pourra être utilisé pour la mise en place ou la consolidation d’une équipe de recherche 'achat d'équipement), pour le recrutement de ressources humaines, et pour couvrir des couts de fonctionnement.

Les candidats aux postes identifiés intéressés par le programme Chaires Senior devront faire acte de candidature auprès de l’IdEx Bordeaux. Chaque candidat devra déposer les documents suivants (en anglais) :

  • lettre d’intention présentant le candidat et décrivant succinctement le projet scientifique et ses perspectives à moyen et long terme ;
  • projet scientifique ;
  • CV complet ;
  • demande motivée et chiffrée d’accompagnement financier sur trois ans (budget), indiquant les autres financements déjà disponibles ou en cours de dépôt/instruction.

Les candidatures doivent être déposées en utilisant la plateforme dédiée.

Contact

Direction des grands projets

Carlos Mendoza
Chargé du programme

Tel : 05 40 00 67 52

Mail

2 campagnes (2014 - 2019) 28 Chaires attribuées
25 laboratoires impliqués 5 millions d'euros mobilisés en soutien aux projets
David Santamaria (Espagne), chercheur en biologie, chef de groupe à l'Institut européen de chimie et biologie (IECB)© David Santamaria

J'ai obtenu un doctorat de l’Université autonome de Madrid (Espagne) en 1999. Ensuite, j'ai mené des recherches au Royaume-Uni et en Espagne pour étudier les principes de base qui contrôlent la division cellulaire. Mon travail s’articule autour de la nécessité de mener des recherches fondamentales novatrices comme moyen de générer des connaissances pour éventuellement conduire à des applications cliniques. Par conséquent, le soutien financier reçu de l’IdEx Bordeaux et SIRIC-BRIO m'a permis de poursuivre ce but en tant que chercheur indépendant. Depuis août 2016, je suis chef de groupe à l'Institut européen de chimie et biologie (IECB) où mon équipe utilise une combinaison de modèles de souris et de nouvelles approches in vitro pour étudier les événements moléculaires qui subissent les premiers stades du cancer du poumon. Nous avons récemment démontré que l'étude de ces premiers événements dans le développement de tumeurs définissait des vulnérabilités de cancer non reconnues antérieurement pouvant conduire à la conception de thérapies efficaces. Avec l’accompagnement de l’IdEx particulièrement appuyé pour les projets innovants, nous prévoyons de poursuivre cette approche expérimentale pour identifier de nouveaux mécanismes oncogènes et valider de nouveaux traitements pour lutter contre le cancer du poumon. 

David Santamaria (Espagne),
chercheur en biologie, chef de groupe à l'Institut européen de chimie et biologie (IECB)



HAUT