Projets d’innovation sociétale

Forum urbain

Plateforme Cassiopée

CRISALIDH

Santé virtuelle

UBIC

Objectif : accompagner l’émergence de projets pouvant enrichir l’offre CIS.

Sont ainsi soutenus cinq projets émergents présentant une forte perspective de valorisation sociétale pendant un à deux ans.

La société évolue, le territoire bouge. De nombreuses mutations sont en cours en matière de soin, d’usage de la ville, d’action sociale et culturelle… Les sciences humaines et sociales (SHS) sont des leviers précieux pour comprendre ces transformations et éclairer les décideurs et les citoyens.

L’université de Bordeaux et ses partenaires, à travers l’Initiative d’excellence de l’université de Bordeaux, entendent accompagner ces mutations en favorisant l’émergence de projets d’innovation sociétale.

Contact

Mission Investissements d'avenir

Antoine Blanchard
Chargé de programmes numériques

Tel : 05 40 00 67 74

Mail




Forum urbain

Objectif : accompagner les mutations des espaces urbains, de leur gouvernance et de leurs usages.

Comment ? En mobilisant les savoirs et compétences académiques au service de ceux qui font et vivent la ville : décideurs, professionnels, associations, habitants et usagers.

Le Forum urbain est un projet d'innovation sociétale porté par Sciences Po Bordeaux dans le cadre de l'Initiative d'excellence de l'université de Bordeaux. Il fédère une quarantaine de chercheurs issus de 5 laboratoires et de différentes disciplines (science économique, géographie, aménagement, histoire, science politique, sociologie et psychologie), s'intéressant à un objet commun : la ville.

Le Forum urbain a vocation à constituer un lieu de référence sur les problématiques urbaines : il facilite l'accès aux résultats de la recherche ainsi que la lecture de l'offre de formation, d'études et d'expertise.

Son activité s'articule autour de trois dispositifs clés :

  • le hub, pour construire des propositions de recherche, d'expertise, de mise en perspective et de détournement du regard sur des problématiques urbaines et métropolitaines, en lien avec acteurs du territoire ;
  • le playground, pour professionnaliser les étudiants formés aux questions urbaines par le biais de projets collectifs répondant à des commandes « réelles » ;
  • l'explorer, pour enrichir le débat public sur les enjeux urbains par le biais de manifestations de valorisation de la recherche et de dispositifs de prospective territoriale.

Le Forum Urbain pourra également proposer une offre de formation continue sur les enjeux métropolitains, et constituer le socle d'un futur grand master de recherche pluridisciplinaire sur l'urbain.

Contact

Sciences Po Bordeaux

11 allée Ausone - Domaine Universitaire
33607 PESSAC

Aurélie Couture
Chargée de projet

Mail



Plateforme Cassiopée

Objectif : mieux comprendre le territoire, sa population, ses enjeux de santé, mesurer l’impact d’actions de prévention ou de soin, évaluer des outils ou parcours de prise en charge pour faciliter l’aide à la décision. 

Comment ? En stimulant les échanges entre besoins du terrain et savoir scientifique, en croisant les regards disciplinaires sur une problématique et en maximisant l’utilisation des bases de données en santé publique.

Née à l’initiative de la Fédération de recherche Santé publique, société (FR SPS) au sein de l’Université de Bordeaux, la Plateforme Cassiopée est un projet d’innovation sociétale soutenu par l’IdEx Bordeaux. Elle s’appuie sur un réseau de plus de 200 chercheurs en santé publique liés à différentes institutions de recherche (CNRS, Inserm) et d’enseignement supérieur ainsi qu’à des établissements de soins en Aquitaine. Ces chercheurs sont internationalement reconnus dans de nombreux domaines comme l'épidémiologie, les mathématiques appliquées, les sciences humaines, économiques et sociales, l'investigation clinique et le soin.

Agissant comme une interface souple et collaborative, la Plateforme Cassiopée vise à renforcer la compréhension des phénomènes de santé, soutenir l’élaboration de politiques et d’interventions en santé publique efficaces et améliorer les réponses aux défis actuels (vieillissement de la population et dépendance, chronicité des affections, parcours de santé, déterminants de la santé, inégalités sociales et territoriales de santé, etc.).

La plateforme a pour but la recherche translationnelle en santé des populations, c’est-à-dire la traduction des avancées issues des recherches en santé publique (épidémiologique, clinique, en sciences humaines et sociales) en interventions susceptibles d’améliorer la santé des populations.

Son équipe gestionnaire promeut les échanges entre et pour ses membres à travers l’organisation de réunions d’échanges, la participation à des réseaux de recherche ainsi qu’à des espaces collaboratifs entre les différentes institutions et acteurs de santé publique sur des thématiques d’études et d’interventions d’intérêt commun et la valorisation des études réalisées par les membres de la plateforme.

Par ce travail de mise en relation, l’équipe gestionnaire favorise la définition et la structuration d’axes d’études scientifiques prioritaires relevant de la recherche translationnelle en santé publique. Son appui consiste en :

  • l’aide à la formulation de questions de recherche cohérentes avec les priorités de santé publique émanant de diverses institutions (ARS d’Aquitaine, CHU, Conseil régional, Conseils départementaux, Assurance maladie et complémentaires santé, collectivités locales, producteurs et utilisateurs de données, etc.) et organisations 
  • le recensement de l’information disponible et une assistance pour l’élaboration de protocoles de recherche ainsi que pour les démarches réglementaires 
  • le suivi des interactions entre chercheurs et responsables d’interventions de santé publique 
  • et, si nécessaire, le recueil actif de données et les exploitations statistiques


La Plateforme Cassiopée contribue aussi à une meilleure connaissance et à la mise en relation de l’information en santé publique disponible en Aquitaine. Elle dispose notamment d’un inventaire des bases de données en santé publique existantes en Aquitaine et fournit un appui pour les demandes d’accès aux données de santé publique, dans le respect de la législation en vigueur.

Mi 2015, la Plateforme Cassiopée accompagne ou porte déjà près de 12 projets de recherche translationnelle mettant en lien des acteurs institutionnels ou opérationnels et des chercheurs en santé publique.

Contacter la plateforme si le projet remplit les critères suivants :

  •  la demande et le questionnement traitent de thématiques prioritaires pour la Fédération de recherche SPS, l’AR, le Conseil régional ou d’autres partenaires;
  •  il concerne l’Aquitaine;
  •  l’accent est mis sur l’interaction entre diverses disciplines;
  •  la réponse rendue vise à aider la décision en santé publique et permet aux équipes de chercheurs de valoriser et publier leurs travaux, et aux enseignants de renforcer les formations existantes.

Contact

ISPED Epidémiologie et Biostatistique

Viviane Ramel
Coordinatrice du projet
Mail

Cassiopée est un projet ambitieux aux forts enjeux. C'est un outil de recherche et d'évaluation, destiné à servir d'aide à la décision pour l'ensemble des acteurs, grâce à mise à disposition facilitée des différentes données existantes. Il doit constituer un outil essentiel afin de nous aider à agir pour : 

  • créer une dynamique territoriale afin de décliner le Projet régional de santé (PRS) de manière concrète et transversale, en privilégiant les approches préventives, d’'organisation des soins de 1er recours et de prises en charge à domicile, 

  • définir les territoires de proximité (infra-territoires de santé), lieux de réalisation du PRS, lorsque la planification nécessite une échelle plus fine que celle de la région ou du territoire de santé (organisation des parcours de santé pour mieux appréhender les interfaces entre domicile, structures et services médico-sociaux, établissements de santé, acteurs de prévention),

  • identifier des aires de santé ou des territoires de projet, notamment dans des zones où sont identifiées des difficultés spécifiques en termes d’'état de santé de la population, d'’accès aux soins et à la prévention (exemple : prévalence d'’une pathologie, caractéristiques sociales et territoriales particulières, manques dans l'’offre existante).

Cassiopée doit permettre d'accroître nos connaissances sur l'ensemble de ces aspects, pour aboutir à une prise de décision pertinente, de nature à relever les défis du système de santé (notamment la réduction des inégalités de santé ? sociales, géographiques et financières ? en matière d'accès aux soins et des disparités territoriales en matière d’'offre de soins et de services), dans le cadre d’'une approche territorialisée avec les acteurs locaux.

Michel LAFORCADE
Directeur Général de l'Agence Régionale de Santé (ARS) Aquitaine



CRISALIDH

Objectif : favoriser la réussite des projets d’innovation sociale engagés par les institutions territoriales et les acteurs de la société civile.

Comment ? En s’inscrivant comme centre de ressources principalement tourné vers les espaces ruraux et villes moyennes.

Adossé au Centre Émile Durkheim, CRISALIDH – Centre de Ressources pour l’Innovation Sociale dans l’Action Locale et ses Initiatives pour le Développement Humain – rassemble près d’une quarantaine de chercheurs issus de huit laboratoires de l’Initiative d’excellence de l’université de Bordeaux et couvrant un large spectre des sciences humaines et sociales.

Tournée vers les territoires ruraux et villes moyennes, son activité s’articule autour de cinq objectifs :

  • promouvoir une conception élargie de l’innovation sociale intégrant la diversité des enjeux sociétaux et des pratiques sociales ;
  • caractériser les processus et contenus de l’innovation sociale émergeant dans ces territoires en mobilisant conjointement acteurs et chercheurs ;
  • mettre à disposition des acteurs territoriaux des ressources (données, outils d’analyse, résultats de recherches, méthodologies, expertises…) facilitant leur démarche d’innovation sociale ;
  • augmenter la visibilité de leurs innovations sociales ;
  • stimuler la recherche en SHS au service d’une ingénierie sociale transdisciplinaire et collaborative.


L’innovation sociale, qu’est-ce que c’est ?
Bien que très à la mode, l’innovation sociale reste pour beaucoup une notion floue qui varie en fonction des approches, du contexte et des parties prenantes. Plusieurs définitions de l’innovation sociale se rejoignent toutefois sur sa fonction de réponse à une aspiration ou à un besoin nouveau ou mal satisfait, son processus participatif, sa dimension territoriale, et sa finalité orientée vers le bien être, comme l’illustre par exemple la définition retenue par le Conseil régional d’Aquitain edans le cadre de sa politique de soutien à l’innovation sociale.


CRISALIDH est le partenaire de tous les acteurs des territoires ruraux et villes moyennes qui souhaitent favoriser l’innovation sociale. CRISALIDH s’inscrit également dans une démarche de coopération scientifique internationale déjà engagée par l’université de Bordeaux avec Euskampus(centre d’innovation sociale Sinnergiak basé à San Sebastían - Donostia) et en cours de finalisation avec le Québec (Université Laval et Université Québec à Montréal).

Contacts

Centre Emile Durkheim
Xabier Itçaina
Coordinateur scientifique
Mail

Luc Paboeuf
Chef de projet
Mail

Pierre CAMANI, Président du Conseil Départemental de Lot-et-Garonne, Sénateur de Lot-et-Garonne© Conseil départemental de Lot-et-Garonne

Capitaliser les expériences et se donner les moyens d'irriguer, à partir d'un transfert de pratique ancré dans une démarche d'analyse scientifique, me paraît tout à fait essentiel. […] Je souhaite que le Conseil général puisse contribuer à la réussite de CRISALIDH en participant activement à la mise en relation entre les acteurs de terrains, les besoins sociaux et les pratiques innovantes. 

Pierre CAMANI,
Président du Conseil Départemental de Lot-et-Garonne, Sénateur de Lot-et-Garonne



Santé virtuelle

Objectif : optimiser le diagnostic, le soin et la rééducation des patients ainsi que la formation des médecins, grâce aux outils numériques.

Comment ? En rassemblant et en exploitant des compétences transversales dans les domaines de la réalité virtuelle et de la simulation, pour les mettre au service des professionnels de santé, établissements de soin et industriels du secteur e-santé.

Santé virtuelle est un projet d’innovation sociétale de l’Initiative d’excellence de l’université de Bordeaux, adossé au laboratoire Sommeil, attention, neuropsychiatrie (USR SANPSY) CNRS / université de Bordeaux, situé au sein de l’Hôpital Pellegrin à Bordeaux. Il est ouvert aux chercheurs bordelais de toutes les disciplines traitant des enjeux médicaux, technologiques, sociétaux ou économiques en lien avec la réalité virtuelle et la simulation appliquées au diagnostic, au soin, à la rééducation et à la formation.

Santé virtuelle propose une offre de services unique et des briques technologiques à forte valeur ajoutée, en s’appuyant sur ses équipements spécialisés (salle immersive CAVE®, simulateur de vol, simulateur de conduite pleine échelle, agents conversationnels animés, environnement de développement Unity...) et des compétences scientifiques acquises particulièrement dans les domaines ci-dessous :

  • Création d’images de synthèse et d’environnements virtuels 

  • Interfaces homme-machine (multi-touch, Kinect…) et cerveau-ordinateur 

  • Technologies de réalité virtuelle immersives 

  • Intelligence artificielle et agents conversationnels animés 

  • Sociologie et étude communicationnelle des TIC et environnements virtuels 

  • Evaluation de l’apprentissage et transfert des acquis en environnement réel

Contact

SANPSY

Pierre Gilfriche
Chef de projet
Mail

Avec Santé virtuelle, l'université de Bordeaux s'organise pour collaborer plus activement et plus efficacement avec les entreprises de la e-santé. Nous apprécions d'y trouver des interlocuteurs pertinents, des ressources utiles et des opportunités de valorisation de la recherche bordelaise. Notre objectif commun est de développer de nouveaux produits et services sur un marché où l'innovation est le nerf de la guerre. Ainsi, un premier projet de collaboration est en cours entre Interaction Healthcare et le laboratoire SANPSY.

Jérôme LELEU,
Président, Interaction Healthcare



UBIC

Objectif : accompagner les acteurs de la culture et des industries créatives dans la conception, la mise en œuvre et l’évaluation de leurs projets.

Comment ? Par l’assistance à maîtrise d’ouvrage, la formation et le design de données culturelles.

UBIC est un projet d’innovation sociétale porté par l’Université Bordeaux Montaigne dans le cadre de l’Initiative d’excellence de l’université de Bordeaux. Adossé à l’équipe TELEM EA 4195, il développe une démarche interdisciplinaire et regroupe une trentaine de chercheurs et enseignants-chercheurs issus de 7 laboratoires bordelais de SHS.

Télécharger la plaquette de présentation du projet UBIC.

Plateforme de rencontre du monde culturel et de l’université, UBIC a pour objectif de mettre à disposition des professionnels du secteur (créateurs, opérateurs, acteurs publics…) les savoirs et savoir-faire universitaires dans trois champs prioritaires qui sont au cœur des mutations des projets et politiques culturels :

  • la territorialisation des projets et politiques culturels 

  • l’évaluation des projets et politiques culturels, notamment dans le cadre de démarches européennes 

  • la formation des cadres francophones à la politique culturelle

Cette démarche repose sur 3 principales modalités d’action :

  • le design de données (issues des acteurs de terrain ou des acteurs territoriaux) pour mettre en forme les informations, bonnes pratiques, connaissances existantes afin d’en favoriser le partage et l’appropriation 

  • l’élargissement et la diversification des modalités de formation des acteurs 

  • l’accompagnement des porteurs de projet (assistance à maîtrise d’ouvrage, co-production…)

UBIC vise également à améliorer l’insertion et la professionnalisation des étudiants des masters culture des universités bordelaises. Pour ce faire, le projet d'innovation sociétale a vocation à coordonner des projets tutorés ou des contrats offrant aux étudiants (pendant ou après la formation) la possibilité de se mettre au service du monde socio-économique et d’étoffer leur expérience.

Contact

Université Bordeaux Montaigne

Alexandre Peraud
Responsable scientifique
Mail

Laetitia Devel
Chargée de mission
Mail

Nos "territoires" sont confrontés à de fortes mutations sociales, financières et politiques. En tant qu'enseignant universitaire et également professionnel de la culture, je saisis la plus-value d'UBIC dans cette interface entre chercheurs et acteurs territoriaux, locaux comme internationaux. Cet apport de valeurs se concrétise certes en termes de connaissances, spécificité de la recherche universitaire, mais également en termes d'accompagnement à mettre en œuvre. Et ce "faire ensemble" repose sur un principe de réciprocité car il nourrira sans nul doute nos propres recherches. Enfin, cette capacité à mobiliser enseignants-chercheurs, doctorants et post-doctorants et également étudiants de nos filières universitaires permettra  pour ces derniers, dans leur rencontre avec des "acteurs de terrains", de faciliter une meilleure connaissance et donc leur meilleure insertion dans un monde professionnel.

François POUTHIER,
directeur de l'agence culturelle de la Gironde (IDDAC) et enseignant associé à l'université Bordeaux Montaigne.

5 projets émergents soutenus autour de la ville (Forum urbain), la santé publique, (Plateforme Cassiopée), l'e-santé (Santé virtuelle), l'innovation sociale (CRISALIDH) et la culture (UBIC)
 
20 laboratoires de recherche impliqués 1 à 2 ans de soutien en phase de faisabilité
Zoom sur...
Le projet Eva TSN

La Plateforme Cassiopée a coordonné la réponse qui a remporté l’appel à projets de la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) pour évaluer les usages et les impacts du programme national « Territoire de soins numérique » (TSN), et participe actuellement à sa mise en œuvre. Déployé dans cinq régions pilotes, dont l’Aquitaine, le programme TSN vise à introduire des changements organisationnels du système de soin par le numérique (télémédecine, santé mobile…). L’évaluation, menée par le CHU de Bordeaux et un consortium scientifique incluant plusieurs équipes de l'université de Bordeaux et de la Plateforme Cassiopée, portera sur la mise en œuvre des TSN et leurs résultats (qualité/sécurité des parcours, organisation, état de santé, utilisation des ressources, usages des technologies, etc.), tout en proposant un modèle d’évaluation qui soit reproductible une fois le programme TSN généralisé.



HAUT