Présentation du projet

Objectif : accélérer la refondation des cursus de l’université de Bordeaux sur un modèle centré sur les étudiants (student-centric model).

Initiée depuis la création de l’université en 2014 comme suite à la fusion de 3 universités existantes, cette profonde transformation est inscrite dans le plan stratégique à 10 ans (U25) de l’établissement, et constitue le socle sur lequel l’université entend construire la réputation de ses diplômes à moyen et long terme (documents téléchargeables en bas de cette page). Il s’agit d’offrir la possibilité de diversifier les modes d’apprentissage au bénéfice de la professionnalisation des étudiants dans une approche de formation tout au long de la vie (FTLV).
Le projet NewDEAL se centre sur l’enjeu de la réussite en licence, qui doit ici se comprendre dans le sens d’une optimisation de la période d’apprentissage comme meilleur atout pour lutter contre l’échec, préparer à une poursuite d’études (immédiate ou différée dans le temps) ou démarrer une carrière.

Des cursus ouverts

La mise en place de programmes d’étude modulaires est un des axes forts du changement souhaité. Elle repose sur une ouverture des cursus qui se décline à trois niveaux, en termes d'architecture, d'accès et de rythmes :

  • Modularisation des programmes d'étude,
  • Construction de parcours individualisés,
  • Adaptation des rythmes.

Des programmes connectés à leur environnement

Dans un monde par nature réticulaire et complexe, les ponts entre les nœuds centraux que sont les universités, les organisations et les entreprises sont cruciaux pour ouvrir et décloisonner les formations. L'activation de réseaux de métiers, d’expertises, de connaissances, permet une mise en circulation fluide des compétences et des savoirs et une articulation entre le local et le global. Afin d'une part, d'assurer la pertinence des objectifs des formations en matière de compétences visées, et d'autre part, de donner aux étudiants les moyens nécessaires pour comprendre les enjeux d’un monde sans cesse en mouvement, les nouveaux cursus proposés doivent être en connexion forte avec leur environnement proche,  le monde de la recherche à l’intérieur des universités et  le monde socio-économique, industriel et associatif sur le territoire régional, national, ou international, et intégrer une prise en compte des enjeux sociétaux :

  • Ancrage dans la recherche,
  • Articulation avec le monde socio-économique,
  • Intégration des enjeux sociétaux.

Des étudiants autonomes et responsables

Le troisième axe du changement proposé, indissociable des deux premiers, a pour objectif d'amener les étudiants à devenir de véritables acteurs de leurs apprentissages, des choix d’orientation qu’ils peuvent prendre et des projets qu’ils souhaitent mener. Trop souvent on ambitionne une autonomie des étudiants sans pour autant mettre en œuvre les dispositifs d’accompagnement susceptibles d’étayer l’autonomisation, ou a contrario, on pense des modalités d’accompagnement per se, ce qui concourt à rendre les étudiants captifs des dispositifs d’accompagnement. Nous proposons donc de sortir de cette logique binaire en adoptant une approche articulant accompagnement et autonomisation, outillée de dispositifs ad hoc, et se focalisant sur trois directions majeures : au cœur de l’acte d’apprentissage, au sein du programme d’étude, et via l’environnement d’étude.

  • Une autonomisation par l'acte d'apprentissage,
  • Une autonomisation au sein des programmes,
  • Une autonomisation facilitée par l'environnement d'étude. 

NewDEAL présentation



HAUT