Rencontre avec Yvon Savaria, professeur invité

Yvon Savaria, professeur à Polytechnique Montréal, s’installe à Bordeaux dans le cadre du programme « Attractivité ». Il revient pour nous sur son parcours, ses coopérations avec le milieu académique bordelais, sa vision de la ville…

1/ Quel est votre parcours ?

Professeur à Polytechnique Montréal depuis 1985, j'y suis maintenant professeur titulaire. J'ai assumé le rôle de directeur de département de 2008 à 2014. Cette responsabilité administrative m’a donné droit à une année de ressourcement qui me permet de séjourner à Bordeaux en ce moment même. Mon parcours académique m'a aussi permis d'obtenir une chaire de recherche du Canada de niveau 1 qui est en vigueur depuis 2001 et qui se termine en 2015.

2/ Pourquoi avoir choisi de venir passer quelques mois à l’université de Bordeaux ?

Au Québec, on suggère fortement aux professeurs qui bénéficient d'une année sabbatique ou d'un congé de ressourcement de prendre leurs distances de Montréal. On suggère aussi de faire un nombre minimum de séjours assez long pour pouvoir s'intégrer à la culture des laboratoires d'accueil. Bordeaux est un excellent pôle français en microélectronique, mon domaine de compétence scientifique. J'ai développé d'excellents liens interpersonnels et scientifiques avec mes collègues de Bordeaux-IMS au cours des 10 dernières années. Pour toutes ces raisons, et grâce aux dispositifs mis en œuvre dans le cadre de l’Initiative d’Excellence de l’université de Bordeaux pour accueillir des enseignants et chercheurs internationaux*, j'ai planifié mon congé de ressourcement de façon à séjourner plus de 5 mois ici. Cela permet de bien s'installer comme résident et de ne pas se sentir comme un touriste de passage. C’est aussi une opportunité pour bien s'imprégner de la culture locale et de prendre le temps de réfléchir, ce qui est souvent très difficile pour la plupart des professeurs-chercheurs actifs.

3/ Quel est votre projet sur le campus bordelais ?

Je veux explorer concrètement avec mes collègues de Bordeaux les pistes permettant d'établir une coopération durable basée sur des intérêts scientifiques communs. Une des clés de l'établissement de liens durables est de développer une compréhension des contraintes de part et d'autre de l'Atlantique. J'ai ainsi exposé mes projets de recherche, mes modes de financement et les contraintes du système canadien à mes collègues bordelais et me suis efforcé de comprendre leurs intérêts et contraintes.

4/ Quelle est votre vision de la ville de Bordeaux ?

Bordeaux est une ville dynamique où il fait bon vivre et où la recherche peut s'épanouir. C'est un excellent pôle français et européen pour l'établissement de coopérations scientifiques. Bordeaux est aussi un terrain fertile pour le recrutement de futurs doctorants de haute qualité qui pourraient contribuer à mes projets de recherche.

Visiting Scholars

*Yvon Savaria est à Bordeaux dans le cadre du dispositif « Visiting Scholars » de l’Initiative d’Excellence de l’université de Bordeaux. Il vise à accueillir des personnalités éminentes et reconnues internationalement dans leur domaine pour produire du contenu académique et contribuer à l’établissement de collaborations et partenariats internationaux. Ce dispositif fait partie du programme "Attractivité" visant à attirer à Bordeaux les meilleurs talents internationaux en leur offrant un environnement de travail de haute qualité et des perspectives de carrière motivantes.



HAUT