Bordeaux, centre d'excellence-maladies neurodégénératives

Bordeaux, centre d'excellence-maladies neurodégénératives

Cette labellisation donne l’opportunité à Bordeaux de répondre aux appels d’offres du réseau européen CoEN.

Le gouvernement français s’engage en matière de recherche, de soins et d’accompagnement relatifs aux maladies neurodégénératives. Il a lancé en novembre 2014 un plan dédié, « Plan national maladies neurodégénératives 2014-2019 ». C’est dans ce cadre que Bordeaux* a répondu et obtenu le label « Centre d’excellence dans le domaine des maladies neurodégénératives ». Porté par l’université de Bordeaux et le CHU de Bordeaux, le projet « Bordeaux Initiative for Neurodegenerative Disorders » (BIND) a su se démarquer par ses équipes multidisciplinaires et ses infrastructures de qualité. Décryptage.

 

Des équipes de recherche multidisciplinaires de très haut niveau

À Bordeaux, de nombreuses équipes de recherche multidisciplinaires travaillent autour des maladies neurodégénératives à l’image de Bordeaux Neurocampus, des Laboratoires d’excellence BRAIN et TRAIL ou encore de l’Institut de Bio-imagerie IBIO et de l’Institut des Maladies Neurodégénératives clinique (IMNc).

La spécificité de Bordeaux est d’avoir pu rassembler autour d’un même projet d’autres équipes de recherche issues de thématiques scientifiques différentes (Sciences et technologies et Sciences Humaines et Sociales notamment), allant de la recherche clinique au transfert de technologie.

Tous ont participé à la structuration du projet « Bordeaux Initiative for Neurodegenerative Disorders » et ont permis à la ville de Bordeaux d’obtenir ce label.

Le patient, au cœur de la réflexion

L’objectif central de BIND : créer du lien entre les disciplines  pour s’inscrire dans un continuum de recherche pré-clinique et clinique afin de proposer une meilleure prise en charge du patient.

Plus précisément, BIND répond aux objectifs suivants :

  • Mettre le patient au cœur de la réflexion avec la mise en place de recherches trans- et multidisciplinaires, dans le souci d’une part de sa qualité de vie en général, d’autre part de l’éthique et de sa protection ;
  • Optimiser le domaine des maladies neurodégénératives en ce qui concerne la prévention, la rentabilité des coûts associés au management, la formation et l’établissement des diagnostics et des traitements ;
  • Promouvoir le transfert des technologies et la valorisation.

Le coordinateur du projet est le professeur François TISON, professeur de neurologie à l’université de Bordeaux. Il est le directeur de l’Institut des maladies neurodégénératives clinique ** (IMNc) et du Centre mémoire de ressources et de recherche (CMRR). Il est également responsable de l’unité Motricité du Département de Neurologie clinique au CHU de Bordeaux et directeur adjoint de l’Institut des maladies neurodégénératives (IMN).

En savoir plus sur le projet BIND  http://bind.u-bordeaux.fr/en/

* 6 autres villes ont également été labellisées à l’image de Grenoble ou Toulouse.

** L'IMNc est la branche clinique de l'Institut des maladies neurodégénératives, affilié au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et à l'université de Bordeaux, membre fondateur du Neurocampus.



HAUT